Le Travail avec les Couleurs

Publié le par La Santé par les Couleurs


En quoi consiste le travail
de la personne utilisant
la Santé par les Couleurs?


complem.gif

La personne qui soigne avec les couleurs procède de la manière suivante:

Une personne insatisfaite de la manière avec laquelle elle se ressent dans son corps vient trouver la personne praticienne en Couleurs de Santé pour lui demander son aide.

En ce cas, précisons bien qu'un diagnostic de type médical est non seulement inutile mais même plutôt entravant. Moins la personne qui soigne avec les couleurs en sait en ce domaine et mieux cela vaut pour son travail comme pour la personne qu'elle aide.

La personne praticienne en Couleurs de Santé n'a, en effet, pour la guider dans son travail que son Intuition et ses propres perceptions des champs colorés. Il faut donc qu'elle ait cette faculté, qui ne s'apprend pas.

Le travail est assez proche du magnétisme guérisseur, mais avec une perception particulière...

La personne praticienne doit, tout d'abord, considérer la personne qui se tient en face d'elle avec une demande d'aide et déterminer la couleur globale de son aura. Pour cela, différentes approches sont possibles. Soit elle verra directement l'aura soit elle aura besoin de se la rendre perceptible.

Pour cela, elle pourra, par exemple, faire s'allonger le consultant ou la consultante et poser les mains sur lui ou sur elle afin de "prendre sa couleur"...

Une fois celle-ci clairement déterminée, il conviendra ensuite pour elle de voir la couleur complémentaire nécessaire pour modifier l'irradiation sanguine du consultant.

Une fois cette couleur de complément, bénéfique pour le consultant, déterminée, il faudra ensuite déterminer les menus - ou le "régime" alimentaire - que le consultant devra désormais consommer, à l'exclusion de quoi que ce soit d'autre, puisque ces aliments et ces boissons ont pour effet de produire la couleur d'irradiation globale correspondant à la bénéfique couleur de complément de l'aura du consultant.

Le régime devra donc s'appliquer pendant plusieurs semaines... Ce n'est pas l'irradiation particulière de chaque mets qui est déterminante mais l'irradiation globale du régime approprié à la personne considérée. Pour donner un ordre de grandeur, ce régime devra durer un ou parfois même plusieurs mois.

Il y a donc moyen de corriger son irradiation tout en évitant l'unilatéralité et la monotonie. Il est, toutefois, nécessaire de s'en tenir rigoureusement aux mets autorisés dans le cadre du régime, car tous les écarts nuiront à l'obtention du but: le rétablissement de l'harmonie des radiations du corps, qui, seule, en tant que situation favorable, constitue aussi l'état pouvant être qualifié de normal.

Il faut donc que la personne en soin ne consomme rien d'autre que ce qui lui est prescrit, car sinon elle détruira elle-même l'effet bénéfique du rééquilibrage. Une rigoureuse discipline est donc nécessaire. Une telle approche de la Santé n'est donc pas pour celui ou celle qui n'est pas prêt(e) à volontairement la pratiquer. Ceux-là peuvent tranquillement continuer à absorber toutes sortes de molécules chimiques étrangères à la nature du corps...

Par contre, une personne en quête d'amélioration flagrante de son état de santé et déterminée à faire ce qui est nécessaire consommera pour cela uniquement la nourriture dont la couleur globale (nuance précise) lui correspond et retrouvera rapidement l'état d'équilibre soit qu'elle avait perdu soit qu'elle n'avait jamais atteint...

Cela sera non seulement bénéfique à son corps mais aussi à son esprit, car celui-ci recevra, en provenance de son corps terrestre, en tant qu'un immense bienfait, les irradiations précises qui, en tant qu'équipement de l'esprit, sont nécessaires à la poursuite de son évolution...

 


Publié dans Mise en application

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article