Comment ça marche?

Publié le par La Santé par les Couleurs


Soigner par les Couleurs
 

coul3.jpg
Ce qu'il y a à dire quant au principe des soins visant à procurer la Santé par les Couleurs peut tenir en assez peu de mots...

La plupart des êtres humains - presque tous - se tiennent en cela dans un état anormal. L'état anormal consiste en un décalage vers le bas des irradiations, dû au fait que les couleurs régulièrement "absorbées" avec leur alimentation ne leur conviennent tout simplement pas...

Du coup, la liaison entre l'esprit et le corps est mauvaise, de sorte que la force de l'esprit - le véritable noyau de l'être humain - ne peut pas pleinement rayonner dans toutes ses enveloppes jusqu'au corps terrestre.

Cela est dû à un défaut de conscience. La plupart des gens consomment nourriture et boissons sans aucun discernement ou alors avec très peu...

De l'inconscience vers la conscience cela donne:

Pour les enfants, vis-à-vis de la nutrition, vaut essentiellement la notion de quantité: beaucoup ou peu mangé. Cela procède essentiellement de la physique.

Pour les adultes, ceux pour qui valent autre chose que l'immédiat principe de plaisir se préoccupent de calories, d'équilibre entre protéines, lipides et glucides, d'apports vitaminiques, de sels minéraux, etc. Cette approche purement biochimique ne mène, en fait, pas très loin.

A notre époque où la chimie pas du tout "bio" a envahi l'agriculture et, par conséquent, l'assiette, la distinction fondamentale pour les êtres humains ayant une "conscience écologique" - ce qui constitue déjà un appréciable progrès! - c'est de manger ou non "bio". S'il est évident que des substances chimiques artificielles résultant de liaisons inexistantes dans la Nature, ne peuvent que lourdement grever la vitalité naturelle du corps et même, "à petit feu", l'empoisonner, il semblera clair à beaucoup qu'il ne suffit pas - et de loin! - de "manger bio" pour "manger sain"...

Par exemple, les produits carnés ou même laitiers, même "bio", à haute dose, ne peuvent pas vraiment contribuer à procurer une rayonnante Santé...

D'autres, encore plus évolués, se soucient de la distinction existant entre nourriture carnée ou végétale et s'efforcent de tendre vers une nourriture sinon exclusivement végétale du moins nettement plus végétale...

A un niveau de conscience encore supérieur, beaucoup sont interpellés par l'alimentation vivante, les graines germées, le crutarisme, voire le jeûne ou même l'absence totale de nourriture physique...

Cela traduit assurément un important progrès de la conscience, mais là n'est pas encore le fondamental... Alors où celui-ci réside-t-il?

Qui donc se préoccupe-t-il, aujourd'hui, de la puissante influence des radiations émises par les aliments sur l'irradiation humaine globale, aussi appelée l'"aura"?

Là un est un champ d'expérience encore largement inexploré. Normal, car cela appartient seulement à la "Nouvelle Conscience" qui arrive à émerger seulement maintenant... Or cette approche de l'acte de se nourrir en considération des effets produits par la nourriture sur l'aura globale de l'être humain est précisément ce qu'il existe - en ce qui concerne les approches partant d'en bas - de plus important en matière de Santé humaine globale...

Là est l'avenir non seulement de la Santé humaine sur la Terre mais aussi celui du Chemin assuré de l'Evolution de la partie impérissable de l'être humain... Là est déjà, pour les pionniers, le Présent du présent...

Publié dans Principes de Base

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article